Lundi 12 août

Bien que les avions sont matinaux, ils me permettent de juger la hauteur des nuages. Je ne résiste pas aux odeurs d’une boulangerie, et je profite du mauvais temps pour m’assoir devant un piano et jouer quelques notes dans une église vide. Je profite de quelques rayons de soleil pour le baigner dans le Rhin en fin de journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *